TracteursComprendre et réduire la compaction

Les tassements peuvent entrainer des baisses de rendements allant jusqu’à 20 %. Mathias Stettler et Roger Stirnimann, de la Haute école spécialisée bernoise des sciences agronomiques, forestières et alimentaires, expliquent ce processus et comment l’atténuer.

Voilà un sujet qui revient souvent lors des tables rondes : quels risques présentent, pour les terres agricoles, les tracteurs lourds et les autres matériels ? John Deere travaille activement à des solutions machinisme à même de réduire la compaction des sols. Mathias Stettler et Roger Stirnimann, de la Haute école spécialisée bernoise des sciences agronomiques, forestières et alimentaires, expliquent ici comment le tassement se manifeste, et ce que peuvent faire les exploitants pour y remédier.

Qu’est-ce que la compaction, et comment évolue-t-elle ?

Pour bien comprendre la problématique du tassement, il faut savoir que près de la moitié du sol est constituée par des pores, explique Mathias Stettler. Si trop de pression s’exerce du fait d’un poids élevé, alors il y aura compaction du sol. Le sol est dégradé à partir du moment où la circulation de l’air, de l’eau et des nutriments n’est plus assurée correctement. L’espace nécessaire à la croissance racinaire va par ailleurs manquer. On sait que le tassement peut entraîner une diminution de 10 à 20 % du rendement. Pour y remédier, il faut soit augmenter la zone de contact, soit réduire le poids au sol.

Mathias Stettler explique les principes du tassement des sols dans cette vidéo :

Un tracteur léger entraine-​t-​il moins de compaction des sols qu’un tracteur lourd ?

Sur le principe, il est vrai que les machines agricoles plus grosses et plus lourdes exercent une plus grande pression sur le sol, explique Roger Stirnimann. Toutefois, ces mêmes machines permettent également des largeurs de travail plus importantes. Conséquence, la zone de contact totale est proportionnellement réduite, et celle sur laquelle aucune pression n’est exercée augmente. Il existe également plusieurs moyens de réduire la pression au sol.

Des pneus modernes, plus larges, par exemple, augmentent la zone de contact et réduisent ainsi la contrainte exercée. Il en va de même pour les roues jumelées. À l’aide de pneus appropriés et d’un système de contrôle, la pression de gonflage peut être abaissée une fois aux champs, augmentant ainsi la zone de contact. Il faut enfin mentionner les tracteurs à chenilles, qui peuvent réduire encore davantage la pression exercée sur le sol grâce à une zone de contact très large.

Dans cette vidéo, Roger Stirnimann explique comment la largeur de travail des équipements influe sur la compaction :