Agriculture de précisionL’agriculture numérique en quelques chiffres-clé

Les fermes génèrent de plus en plus de données, une tendance appelée à s’amplifier dans les années à venir. État des lieux de la numérisation en quelques chiffres.

DONNÉES

1.000.000 points de données

1.000.000 points de données (c.-à-d. mesures ou ensembles de mesures) seront produits quotidiennement par une exploitation moyenne d’ici 2025.

SOURCE : North Carolina State University


L’internet des objets

70 pour cent

70 pour cent de gain de productivité seraient possibles d’ici 2050 grâce à la connectivité, selon une étude de 2015.

SOURCE : Beecham Research

Le marché mondial du « Smart Farming »

Le marché mondial de l’agriculture connectée pourrait passer d’environ 10 milliards de dollars en 2017 à 23 milliards en 2022.

SOURCE : Statista

JD Link

260.000 machines

260.000 machines dans le monde sont actuellement équipées en JD Link.

La bonne dose de « data »

Une manne ou un trop-​plein ? Tout dépendra des modèles de calcul chargés de trier, analyser et transformer les données en préconisations.

small0,5 KB. C’est la mémoire nécessaire, selon Scott Shearer de l’université d’État de l’Ohio, à stocker les données générées sur un an pour une plante de maïs.
online18,4 GB d’informations ont été recueillies par cette même université, pour un seul pied de maïs, pendant la période de végétation de 2017 – un record pour la collecte de données agricoles.

Comptes MyJohnDeere

160.000

C’est le nombre de comptes MyJohnDeere dans le monde en 2021.

John Deere Konten

Haut débit

StadtDans les zones urbaines de l’UE, 86 % de la population ont accès à l’internet haut débit. 

LandCelui-​ci fait encore défaut dans 40 % des zones rurales.

DRONES AGRICOLES

10.000 aéronefs sans pilote

Drohne

ont survolé la France en 2017.
Cela représentait 50 % du nombre total de véhicules aériens sans pilote déployés dans le secteur civil.

SOURCE : Terre-Net


Les enJeux De La numérisation

Agriculture de précision

Praezisionslandwirtschaft

Sans doute le plus important des progrès liés à la numérisation. Une utilisation plus ciblée des engrais, des phytosanitaires et d’autres intrants – avec au final plus de rendement ou moins de charges. Les bases en sont les données, les algorithmes et l’autoguidage contrôlé par GPS.

Efficacité

Effizienz

Les matériels eux-​mêmes produisent de plus en plus de données, qui sont valorisables. Une des applications les plus évidentes est la réduction des temps d’arrêt. Dans le futur, la numérisation combinée à l’électrification des matériels pourrait amener un contrôle plus fin du fonctionnement des machines, et une plus grande précision de travail.

Logistique

Logistik

La gestion des flottes, la logistique des chantiers de récolte ou le transport des produits périssables sont autant des défis pour le secteur vert. Les plateformes et les applications optimisent la planification logistique, un outil important en particulier pour les ETA. Il s’agit ici non seulement de réduire les frais opératoires, mais aussi d’éviter des émissions de carbone inutiles.

Collaboration

Zusammenarbeit

Faire contrôler le tracteur à distance par le technicien, envoyer rapidement une photo d’une maladie foliaire à un consultant – autant de procédures qui auraient été impensables il y a encore vingt ans. Producteurs, prestataires de services, coopératives, commerce… la digitalisation permettra aux acteurs du secteur vert de collaborer plus étroitement à l’avenir.

Documentation

Dokumentation

Le client doit s’assurer que la conduite des cultures est conforme au cahier des charges. Les autorités doivent être en mesure de suivre l’utilisation des intrants. Ce qui signifiait autrefois beaucoup de paperasserie est aujourd’hui de plus en plus archivé automatiquement, afin de pouvoir partager rapidement la documentation.

Big Data

BigData

Le niveau supérieur. Les données collectées peuvent être valorisées à une échelle plus large que celle de l’exploitation. Sous une forme anonymisée – la protection des données est ici un enjeu important – elle contribuera à améliorer les modèles de calcul sur lesquels repose l’agriculture de précision.

sonDage John Deere

Résultats d’une enquête client de 2020 portant sur l’agriculture de précision.

54 %

des personnes interrogées utilisaient la coupure de tronçons assistée par GPS sur leur pulvérisateur.

82 %

des participants anglais utilisaient des systèmes de guidage, dont 35 % avec correction RTK.1

67 %

des participants utilisaient un logiciel de gestion agricole en Allemagne.2

38 %

des agriculteurs utilisaient des cartes d’application pour la fertilisation NPK, contre 21 % en 2012.

SOURCE : John Deere, 558 répondants en Allemagne, France, Espagne et au Royaume-​Uni. 1 : Sur un total de 268 personnes. 2 : Sur 201 personnes interrogées.