Infographie : Eau et réchauffement

Sans précipitations, pas de végétation. Comment les pluies vont-​elles évoluer d’ici la fin du siècle ? Un résumé des projections actuelles.

En Europe, les scientifiques prévoient une pluviométrie médiane constante ou en progression, et des précipitations estivales en recul. Un excès d’eau en automne et hiver qui compliquera le tâche des agriculteurs, des sécheresses plus fréquentes en été… mais les besoins hydriques annuels des plantes restent théoriquement couverts, en supposant d’augmenter la capacité de rétention des sols, de développer les retenues d’eau, et l’efficacité de l’irrigation.


BESOINS HYDRIQUES DES CULTURES

Maïs
500 – 800
Tournesol
600 – 1.000
Tomates
400 – 800
Céréales
450 – 650
Pois
350 – 500

mm/​période totale de végétation

Source : FAO


FRÉQUENCE DES SÉCHERESSES : PROJECTION À L’HORIZON 2100

Dans l’hypothèse d’un niveau inchangé d’émissions de gaz à effets de serre, les épisodes secs augmenteront en fréquence partout en Europe.

Source : „Will drought events become more frequent and severe in Europe?“, International journal of Climatology, Volume 38, Issue 4, 2018. Prévisions pour le scénario d’émissions RCP-8.5, valeurs de référence 1981-​2010.


PRÉLÈVEMENTS D’EAU POUR L’AGRICULTURE

ÉVOLUTION 1990-​2015 EN MRD L/​AN

Europe de l’Est
13 808,2
> 3 449,4
Europe du Sud
58 059,8
> 51 154,0
Europe de l’Ouest
6 917,8
> 3 373,5
Europe du Nord
1 523,4
> 479,3

L’efficacité de l’irrigation progresse dans l’Union européenne. Ainsi, à valeur ajoutée brute égale, l’apport d’eau en 2013 était de 9 % inférieur à celui de 2005, selon l’Agence européenne pour l’environnement. Un dynamique qui devra se poursuivre, aidée par le développement de l’irrigation de précision : dans l’hypothèse d’un niveau inchangé d’émissions de GES, les besoins en eau augmenteraient en effet de 25 % dans la plupart des régions irrigées d’Europe d’ici la fin du siècle.

Source : Agence européenne pour l’environnement


ÉVOLUTION DES PRÉCIPITATIONS D’ICI LA FIN DU SIÈCLE

Une diminution importante des précipitations médianes annuelles n’est attendue que dans une partie du sud de l’Europe. Le recul des pluies estivales, en revanche, sera beaucoup plus étendu. Malgré des sécheresses plus fréquentes, l’Europe centrale devrait connaître en moyenne plus de précipitations.

Source : EURO-​CORDEX 2017


NOUVEAUX RECORDS DE TEMPÉRATURE LORS DE LA CANICULE DE 2019

(Mesures effectuées entre le 24 et le 25 juillet)

46,0France42,6Allemagne41,8Belgique40,7Pays-​Bas

Depuis 2000, l’Europe a connu neuf épisodes de canicule (2003, 2006, 2007, 2010, 2014, 2015, 2017, 2018, 2019). Dans un scénario d’émissions de GES élevées, de telles épisodes se reproduiront tous les deux ans.